Deux décisions favorables à la chasse !

Retrouvez votre arrêté préfectoral chasse d’été (affût et approche combiné)
1 juin 2021
Sanglier
Prévention des dégâts de grand gibier
9 août 2021

Deux décisions favorables à la chasse !

La justice donne raison à la FNC : les consultations publiques ne sont pas
fiables

Il y a quelques mois, la FNC a identifié une usurpation manifeste de l’identité du Président
de la FNC, Willy SCHRAEN, avec un commentaire contraire à ses positions dans le cadre du
projet d’arrêté de la chasse adaptative à la tourterelle des bois en juillet 2020.
Suite au dépôtde plainte, la justice s’est mise en route et la personne a été mise en examen après une garde
à vue.
Le jugement a été prononcé le 22 juin dernier par le Tribunal judiciaire de Saint-Omer et nous
attendions la fin du délai d’appel pour communiquer. Le Juge a condamné la personne mise
en cause à 2 000 euros d’amende dont 1 000 avec sursis, et au paiement de 950 euros à la
victime.
Lors de l’audience, la prévenue a également admis avoir volontairement biaisé le système
de consultation publique en réitérant à 55 reprises ses avis défavorables sous différents
pseudos dont, notamment, celui du Président de la FNC !
Elle a été reconnue coupable d’avoir d’usurpé l’identité de Willy SCHRAEN en vue de troubler
sa tranquillité et de porter atteinte à son honneur ou à sa considération.
Cette affaire inédite met le Ministère de la Transition Ecologique devant ses responsabilités
car il se montre aujourd’hui incapable de garantir l’exigence de sincérité nécessaire à ces
consultations.

La campagne de publicité de la FNC validée par le Jury de la Déontologie
Publicitaire

Alors que le spot publicitaire de la FNC sur le bonheur d’être chasseur a touché près de 40
millions de personnes, il s’est trouvé cinq esprits chagrins pour porter plainte devant le Jury de
la Déontologie Publicitaire (JDP), au motif de publicité mensongère.
L’affaire a été plaidée le 2 juillet et le JDP vient de rendre sa décision qui valide totalement
le spot de cette campagne inédite sur la chasse.
Pour le JDP, la présentation des seuls aspects conviviaux de la pratique de la chasse, qui
masque les aspects les plus violents dans le but manifeste de ne pas heurter le public sensible,
ne saurait être considérée comme une dissimulation de la réalité de l’activité cynégétique
visant à abuser de la confiance des consommateurs ou à les tromper.
Au regard des règles déontologique en matière de publicité, le JDP a retenu que la pratique
de la chasse ne saurait donc être regardée comme contraire, par elle-même, au
développement durable.

Flash info – Deux décisions favorables à la Chasse

En Saint Hubert