Communiqué de presse de la FNC sur le plan de sécurisation de la chasse par le gouvernement

Voeux de la FDC77 pour cette nouvelle année 2023
2 janvier 2023
Dates de fermeture de la chasse du gibier d’eau et du migrateur saison 2022 2023
16 janvier 2023

Communiqué de presse de la FNC sur le plan de sécurisation de la chasse par le gouvernement

Des mesures efficaces qui vont dans le bon sens pour la sécurité à la chasse et pour une cohabitation réussie !!!

La Secrétaire d’État en charge de la Biodiversité, Bérangère Couillard, vient d’annoncer un Plan Sécurité à la chasse de 14 mesures qui fait suite à une longue concertation avec le monde de la chasse, mais aussi avec les principales fédérations de sport et loisirs de nature et les représentants des élus locaux.

La Fédération Nationale des Chasseurs salue le pragmatisme et la détermination de la ministre qui a su faire des choix constructifs et courageux, sans céder aux sirènes de ceux qui veulent la disparition de cette pratique rurale très populaire.
Toutefois, le gouvernement a fait le choix d’aller beaucoup plus loin que la sécurisation de nos pratiques en intégrant un volet essentiel autour du partage des espaces et de la meilleure information des usagers de la nature.

Personne ne peut contester le fait que par manque de connaissances de nos pratiques, par insuffisance d’information de notre part et en raison de la surmédiatisation démesurée des accidents, de nombreux citadins, mais aussi des ruraux éprouvent un réel sentiment d’insécurité lors de promenades durant la période de chasse.
La baisse drastique du nombre d’accidents montre que ceci n’est pas une fatalité et que la mobilisation des chasseurs et des fédérations commence à porter ses fruits avec une évolution très positive des comportements.
De nouvelles mesures vont être imposées en matière de formation et de sensibilisation des chasseurs et les règles de sécurité vont être renforcées pendant la chasse, y compris sur l’alcoolémie.


La Fédération Nationale des Chasseurs soutient ces mesures de bon sens, issue notamment des travaux du Sénat, car la grande majorité des accidents concernent d’abord des chasseurs entre eux.
La pratique de la chasse est déjà une activité très contrôlée, avec une police spécialisée, et le renforcement des sanctions n’a rien de choquant dès lors que les règles élémentaires de sécurité ne sont pas respectées. Le renforcement des prérogatives des agents de développement des fédérations, véritable police de la chasse, aurait d’ailleurs pu être une des mesures de ce plan.
La volonté affichée de Bérangère Couillard de mobiliser les services de l’État, celle des fédérations sportives et des fédérations de chasse pour créer une application numérique
destinée aux familles, est un pas supplémentaire pour faciliter la cohabitation entre chasseurs et non-chasseurs.
L’objectif ambitieux est de rendre disponible dès l’automne 2023 l’information sur les territoires et périodes non chassés en temps réel et à côté de chez soi. Cette application sera un grand pas pour l’information du grand public, car les zones et les périodes non chassées sont déjà très importantes, mais tout le monde l’ignore.


En parallèle le Gouvernement insiste sur la nécessité d’un dialogue constructif au niveau national et surtout départemental entre le monde de la chasse et les fédérations des sports et loisirs de la nature, pour régler les conflits d’usages, trouver des solutions locales efficaces et instaurer une concertation permanente. Cela a déjà conduit à des réglementations locales adaptées, allant jusqu’à l’absence de chasse certains jours selon la fréquentation des espaces.
L’Alliance des Sports et Loisirs de Nature et ses membres associés qui représentent les principaux utilisateurs de la nature, dont les chasseurs, sera l’un des acteurs incontournables de ce plan gouvernemental qui doit aboutir à une cohabitation sereine entre les différents usages, comme cela se passe encore dans beaucoup de régions rurales.


Pour la FNC, il est essentiel de ne pas oublier la réalité du droit de propriété français qui fait que « la nature n’est pas à tout le monde » contrairement aux affirmations de certains radicaux, mais que cela ne doit pas nous empêcher d’être à l’écoute.
La FNC tient à saluer le respect de l’engagement pris par Emmanuel Macron, en avril 2022, dans sa lettre aux chasseurs, de ne pas toucher aux samedis et dimanches chassés. En contrepartie le Président de la République avait exigé que soient mises en œuvre des solutions pragmatiques et adaptées aux territoires et aux pratiques de chasse pour mettre un terme au sentiment d’insécurité et garantir que la sécurité et la cohabitation soient des règles appliquées 7 jours par semaine.


Pour Willy Schraen, président de la FNC :
« Je prends acte des annonces de la secrétaire d’État de ce matin dans le cadre de son plan et attend d’en voir les modalités pratiques. Elles sont dans la droite ligne de ce que la FNC défend et met en place sur le terrain de manière concrète. Par les efforts du million de chasseurs que nous sommes, par notre rigueur sécuritaire dans notre pratique, par notre pragmatisme d’exclure tous ceux qui représentent un danger pour eux-mêmes comme pour les autres, nous avons réussi en 20 ans à diviser par 4 l’ensemble des accidents de chasse, et même par 5 ceux qui sont mortels. Le pragmatisme doit dicter la mise en place de ces nouvelles mesures dans l’objectif de tendre vers le zéro accident ».

La FNC