Les différentes techniques de gestion forestière

Lorsqu’elle est gérée pour l’exploitation du bois, la forêt peut prendre plusieurs formes :
  • En taillis : les arbres ont été coupés une première fois et « rejettent de souche »
  • (repoussent à partir de la souche) avec plusieurs troncs.
  • En futaie : les arbres peuvent être issus d’une graine ou d’une plantation artificielle et poussent avec un seul tronc.
  • En taillis sous futaie : le taillis prend place sous la futaie, qui a tendance à pousser plus haut.

À chaque stade forestier son nom

Lorsque la forêt est traitée en futaie régulière (quand tous les arbres de la futaie ont à peu près le même âge), on attribue des noms à chaque stade forestier.
Le semi est le premier stade et perdure jusqu’à ce que le peuplement ait atteint 1 m. Il est suivi successivement par le fourré (< 4 m), le gaulis (< 8 m), le perchis (< 12 m), la jeune futaie (< 16 m) et enfin par la futaie mûre (> 16 m).

Le bois mort, source de vie

À la mort de l’arbre, d’autres formes de vie s’installent, comme vous l’avez vu sur le panneau. Il devient alors un refuge pour de nombreux animaux (chouettes, pics,…) grâce aux cavités qu’il offre. Une fois tombé au sol, d’autres animaux viennent se cacher dessous, comme les amphibiens (tritons, crapauds, …) ou les coléoptères tels que les carabes, des auxiliaires de cultures qui dévorent les limaces. Toutefois, il devient aussi un garde-manger pour de nombreux insectes saproxylophages (qui mangent du bois mort), tel que le lucane cerf-volant.