Une grande diversité d’essences

Cette grande diversité résulte de l’évolution des espèces et de leur adaptation aux différents biotopes. Ainsi, toutes ces essences ne poussent pas aux mêmes endroits, chacune est adaptée à des conditions de vie bien particulières (type de sol, climat, ombre ou absence d’ombre,...).
De même, en plus des usages que l’homme a des arbres, des animaux les utilisent pour leur alimentation ou comme gîte. Ainsi, certains espèces se sont spécialisées dans une essence en particulier ou bien en plusieurs. C’est le cas, par exemple, de certains insectes xylophages (qui mangent du bois), comme le scolyte de l’épicéa qui a pour hôte principal l’épicéa. Ce phénomène de spécialisation se remarque aussi chez les champignons xylophages.
Il est donc important qu’une haie où une forêt soit la plus diversifiée possible, pour que la flore comme la faune (qui composent avec les écosystèmes la biodiversité) soient les plus riches possibles.

Des caractéristiques propres à chaque essence

Comme expliqué précédemment, nous n’utilisons pas les essences aux mêmes fins. Cela s’explique par une grande différence entre celles-ci, d’un point de vue physique. Ainsi, alors que le chêne a un bois dur, solide et utilisé pour la construction de meubles, de charpentes ou de traverses de chemin de fer, le peuplier, lui, est d’avantage utilisé pour la trituration (fabrication de papier et carton) et la caisserie.
Ainsi, le bois de chaque essence a des caractéristiques propres, relevant de sa solidité, de sa couleur et de sa durabilité (un bois peut être imputrescible ou non).

Des usages millénaires du bois

Dès la préhistoire, l’homme s’est servi du bois pour la construction de huttes et de cabanes. Au Moyen-Age, le bois a été utilisé pour des constructions importantes : les moulins, les ponts, les granges et les ouvrages défensifs (clôtures et palissades). Jusqu'au XIXe siècle, il a aussi été très employé dans l'architecture navale.
Aujourd’hui, le bois est parfois remplacé par d’autres matériaux comme la pierre, les métaux ou le plastique, mais il reste tout de même très utilisé. Les charpentes, les meubles ou même certains instruments de musique sont autant d’exemples des usages du bois de nos jours.